poème récent mas pas de moi !

Un court mais excellent poème de mon ami Aurélien Dony. Je le recopie ici pour mes fidèles lecteurs.

Rien n’est plus long
Pour l’apatride

Que le chemin
Qui diminue

Le souvenir
De son pays.

Publicités
Publié dans Non classé. Leave a Comment »

Saint Nicolas

Il y a peut-être des enfants sages qui lisent mon blog… Voilà pour eux un poème déjà ancien, qui pose des questions graves…

Les questions de saint Nicolas

Saint Nicolas pense parfois

A son enfance raisonnable,

Au galop des chevaux de bois,

Aux livres dorés sur la table.

Saint Nicolas pense souvent

A ce ballon couleur cerise,

Aux soldats de plomb pas méchants,

A son ours bleu, aux friandises.

Saint Nicolas pense toujours

Au bonheur de vivre une fête,

Mais un souci rend son cœur lourd

Et trottine au creux de sa tête :

Quand je n’avais barbe ni canne,

Se demande saint Nicolas,

Les tambours, les aéroplanes,

Qui donc m’apportait tout cela ?

Publié dans Non classé. 3 Comments »

Watrin

Le Musée de la parole en Ardenne vient de rééditer un choix de chansons de Jean-Claude Watrin. Quelle nostalgie de retourner ainsi plus de trente ans en arrière et de réentendre une voix avec laquelle on a travaillé ! Heureux aussi de retrouver quelques-uns des textes que j’avais écrits à l’époque pour mon ami Jean-Claude, qui, je m’en suis souvenu tout à coup, avait chanté en vedette américaine lors des spectacles des Compagnons d’Athéna. Je souris de bonheur en réécoutant La fabrique à bourriques, où je parlais d’un élève plus soucieux de poésie que de mathématiques :

Toi, tu fabriques des flûtes

Qui sentent bon le sureau.

Tu sautes en parachute

Du plus haut du préau.

Toi, tu préfères Elise

Et les coquelicots,

Le beau temps des cerises,

Les courses d’escagots.

Où est ce temps-là ? Mais dans les chansons de Watrin, c’est tout et c’est heureux.

Publié dans Non classé. 1 Comment »

du calme au clavier

Il fallait bien sûr lire : on SE connaît ?
Toujours trop rapide, Claudio !

Publié dans Non classé. Commentaires fermés sur du calme au clavier

souvenirs…

A la caisse d’une grande surface.
​- ​
Vous n’êtes ​pas
Claude Raucy ?
​- ​
Si. On ne connaît ?
Francis Pire. Un condisciple à l’Unif plus vu depuis 55 ans ! Et il me récite un poème en italien que j’avais écrit à l’époque :

Quando sarà secca l’erica
e cenere al vento anch’i sogni
dove sarà l’anima?
Ah ditemi
Dove saranno brume d’un tempo?

Ai-je si peu changé ?

Publié dans Non classé. 1 Comment »

Sir Nicolas

Ainsi donc une mutuelle que je ne cite pas pour préserver sa bêtise a décidé qu’il n’y aurait plus de croix sur la mitre de saint Nicolas. Comment ne pas la féliciter pour ce geste courageux et souhaiter qu’elle aille plus loin. La mitre ? Inutile en somme et liée à une exécrable tradition chrétienne. Un canotier ferait mieux l’affaire : c’est très tendance. La crosse ? Allons ! Une crosse a-t-elle jamais aidé un vieillard à marcher ? Une bonne canne suisse, ah oui. C’est très neutre. Ou une béquille, cela attendrirait. La robe ? La dentelle ? Je laisserais. Les enfants en ont besoin pour leur éducation sexuelle. En effet, qui n’a pas comme moi souhaité soulever (au beau temps où ils en avaient encore une) la soutane des curés pour voir ce qu’il y avait en dessous ?

Donc, on garde la robe et la dentelle. Mais…

Mais il y a le nom ! C’est quoi, un saint, pour les petits laïcs, les enfants musulmans, les juifs, les anabaptistes et les excommuniés ? Non, non, cachez ce saint que je ne saurais voir.

Alors quoi ? Pourquoi pas un cigare entre les dents, un air Trump et une appellation nouvelle ? Sir Nicolas.

Venez, venez, sir Nicolas, cela aurait du chic et ne choquerait personne.

Ah merde, j’avais oublié la Corée du Nord.

Publié dans Non classé. 4 Comments »

lignes

Je remercie mes 254 lecteurs attentifs qui m’ont signalé que ligne prenait un s au pluriel …​

Publié dans Non classé. Commentaires fermés sur lignes
%d blogueurs aiment cette page :