sagesse

Je trouve au mur chez ma sœur Annette ce poème que je lui avais envoyé pour son anniversaire, en mai 2011. Je n’en changerais pas un mot.

saluer le soleil et sourire aux nuages

écouter les oiseaux raconter leurs messages

puis marcher vers le jour avec des pas légers

emportant dans son coeur un rêve à partager

aimer l’hiver brumeux et la neige gentille

attendre le printemps pour cueillir les jonquilles

rire en voyant l’été quand les vergers chantonnent

puis saluer le vent et trouver bon l’automne

ne pas chercher devant ne pas fouiller derrière

mais courir le présent en fugues buisonnières

n’être que ce qu’on est mais l’être follement

pour faire de soi-même un précieux confident

se regarder rêver pour savoir qu’on existe

et que le temps n’est rien qu’un pauvre illusionniste

savoir qu’on est beaucoup mais que la vie est peu

et que l’on fait toujours de soi ce que l’on veut

Publié dans Non classé. 2 Comments »

2 Réponses to “sagesse”

  1. Jea Says:

    J’aime beaucoup, Claude !
    On se voit quand, dis ?

  2. Fabien Says:

    Magnifique!


Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :