Vérona

​J​
e le sais depuis longtemps, il suffit d’un mal de dent. Vous vous coincez un doigt dans le métro et soudain Paris vous semble laid. Je n’ai pas aimé Vérone. Mais alors pas du tout ! Détestable de visiter une ville abrité sous un parapluie. Dans le train qui flemmardait au-dessus de l’Adige en furie, j’ai griffonné ce début de chanson :

Il n’y a plus personne

A Vérone

Seul un chat quelquefois

Croyez-moi

De balcon en balcon

Fait des bonds

Non c’è più nessuno

A Verona

Soltanto un gatto

Se ne va

Un balcone cercando

Poi basta

Publicités
Publié dans Non classé. 3 Comments »

3 Réponses to “Vérona”

  1. Claudy Véro Says:

    Très mystérieux, je n’ai compris que la moitié… Devine laquelle…

    A plus

    Véro(ne)

  2. Lavallée Says:

    Ni Juliette ni arlequin, que j’aimerais pourtant me retrouver sous les ponts de Venise et voguer ! D’un balcon en compagnie d’un bellissimo ou d’une terrasse avec glace, admirer les clapotis mystérieux du temps.. même m’enivrer des grisailles à Verona me comblerait de bonheur…
    Profite, cher Claude, profite bien
    Loïse

  3. Claudy Véro Says:

    Bon sang mais c’est bien sur ! La seconde moitié est la traduction de la première. Petit test pour contrôler si je suis bien réveillée ? Sache, cher ami, que je suis née fatiguée… et on n’en guérit pas !
    Tu fais le Giro en automne ?
    N’oublie pas ton maillot rose, pour qu’on t’acclame à la descente du train.

    Véro-belge ET blonde


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

«

%d blogueurs aiment cette page :