Andriat

Excellente rencontre, hier, à la bibliothèque de Grâce-Hollogne, avec mon ami Frank Andriat. Comme sa simplicité intelligente faisait du bien après tant de rencontres avec des écrivains trop sûrs de leur génie, dont le nombrilisme ressemblait fort à une masturbation dont ils étaient bien les seuls à jouir !
Entre autres réflexions sur le métier et l’origine de l’inspiration, une superbe analyse de la non-intégration des musulmans en Europe et particulièrement en Belgique. Je sortais du marché voisin, où je n’avais guère entendu parler qu’italien et je comprenais tout à coup, en écoutant l’auteur de "Rose afghane", pourquoi ceux-là avaient voulu à tout prix s’intégrer tout en gardant la plupart de leurs traditions, pourquoi ceux-ci voulaient garder leurs traditions les plus étrangères à notre mode de vie même si cela nuisait souvent à leur intégration. Lumineux ! Merci, Frank !
Et que tout cela fût dit avec beaucoup d’humanité, d’ouverture à l’autre, de compréhension des problèmes, voilà qui ne gâtait rien.
Bref, un merveilleux petit-déjeuner littéraire.

Publicités
Publié dans Non classé. Commentaires fermés sur Andriat
%d blogueurs aiment cette page :