Saint-Nicolas

Saint-Nicolas

Tout ce qui me rappelle l’enfance a pour moi une valeur exceptionnelle. La neige qui est venue en avance cette année et qui reste poliment. Cet après-midi où pendant une heure j’ai été saint Nicolas. Les yeux émerveillés des enfants, leurs promesses qu’ils ne tiendront pas d’être bien sages, leurs menottes tendues hardiment pour certains, très timidement pour d’autres, oui, cela vaut bien d’avoir chaud sous ces cheveux mal fixés et cette barbe qui perd ses poils sur la langue, et de trembler pour une mitre qui s’accroche au chambranle et au lustre.
Je serai toujours sage pour avoir des bonbons, c’est sûr. Et moi, contrairement à ces pères laïques combattants qui avaient emmené leurs bambins voir le grand saint, je dirai mes prières !

Publicités
Publié dans Articles, Photos. 5 Comments »

5 Réponses to “Saint-Nicolas”

  1. Daniel Paradis Says:

    Assez curieusement pour un Canadien, mes souvenirs d’enfance ont longé la Belgique. Aîné d’une famille de neuf enfants plutôt pauvre (Z’avez déjà vu des grosses familles riches?), j’enviais le petit voisin d’en face qui avait tous les albums de Tintin et je dévorais, à la bibliothèque de l’école, les gros albums reliés du journal Spirou. Je cherchais en vain ici les terrasses et les cafés extérieurs, si courants là-bas. Cette singulière Europe avait de drôles de coutumes : du vin ou de la bière aux repas, des téléphonistes qui semblaient prendre plaisir à interrompre les conversations (« Mademoiselle, ne coupez pas! »), une curieuse interruption de tous les services le midi, des pourboires obligatoires dans les restaurants et toilettes publiques, et des châteaux partout. Aujourd’hui, après quelques voyages outre-Atlantique, j’ai une femme Belge et des armoires pleines de BD, et j’aime encore ce petit pays où l’on se marche sur les pieds et l’on se querelle (comme ici) pour des questions de langues. Je propose un petit échange : un nombre X de Canadiens anglais épris d’exotisme contre un nombre Y de Flamands amateurs de grands espaces (plus quelques châteaux). Tout le monde serait content. Tu dis? Ça ne marcherait pas forcément? Ah bon! Dommage. Mais, pour les châteaux, pourrait-on s’arranger? Il y en a à profusion là-bas. Alors, tu m’en envoies deux ou trois, mine de rien, dans un colis anonyme, et je leur trouve une place ici.

  2. bourgonm Says:

    Je veux un colis de châteaux, moi aussi. Et des cadeaux de Saint-Nicolas parce que j’ai été bien sage, cette année.
    Trop sage ? Ah bon…Je tâcherai de faire moins bien l’an prochain 😉

    Je n’ai jamais été Saint-Nicolas, mais j’ai personnifié la Fée des étoiles. J’étais magique. Pour les enfants, évidemment 😉

    L’enfance, quel univers!

  3. Elise Says:

    Etre le grand saint, c’est un peu comme être Dieu le Père. Probablement le plus joli rôle qu’un puisse jouer. Profitons-en tant que le grand barbu impressionne encore les enfants.

  4. Lamoline Says:

    Quel drôle de Saint-Nicolas! Il a une tête un peu bizarre, non?

  5. bourgonm Says:

    Très belle photo ! Nous ne connaissons pas cette tradition de Saint-Nicolas, ici, au Québec. Merci 🙂


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

«

»
%d blogueurs aiment cette page :