problèmes et oedèmes

On frémit en pensant au français que parleraient nos ados s’ils n’avaient comme modèles que les journaux ou les émissions de télévision ! Partout, je ne lis, je n’entends que massacre de la syntaxe, du vocabulaire et de la prononciation. Les problèmes ont été remplacés par des soucis, comme s’il s’agissait de la même chose ! Les participes passés sont accordés au petit bonheur et les mots prononcés au grand malheur. Les oenologues commencent comme des oeufs, de même que les assemblées oecuméniques. Tout le monde ne peut avoir fait du grec, j’en conviens, mais ce oe confondu avec oeu me rappelle un de mes directeurs d’école, à qui je faisais remarquer qu’il fallait prononcer oedème avec un é initial comme dans élève et qui me rétorquait que le Dr C. prononçait avec eu comme dans Euphrate. « Ah bien, si ce sont les médecins qui décident de la prononciation maintenant », ai-je un peu impertinemment répliqué. Broutilles ?

Publicités
Publié dans Articles. 2 Comments »

2 Réponses to “problèmes et oedèmes”

  1. Elise Says:

    Pas broutilles, non. Mais on se sent si seuls quand on défend la langue française…

  2. Lamoline Says:

    Et oui, ce n’est pas facile tous les jours de bien parler. J’ai souvent des soucis… de communication.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


»
%d blogueurs aiment cette page :