pub

si ta voix parlait comme mes vagues ton appel me viendrait des mers britanniques; elle me dirait que tu m’attends sans doute au comptoir tiède d’un pub irlandais, devant une bière rousse; et nous aurions une chambre de bonne pour nous aimer

Publicités
Publié dans Articles. 1 Comment »

Une Réponse to “pub”

  1. Daniel Paradis Says:

    Très joli, très court. Léger comme une touffe de brume qui traverserait la Manche jusqu’à Ostende et plaquerait sur les fenêtres belges des souvenirs mouillés.

    Cela rappelle un message aux immenses conséquences venu jadis aussi d’Angleterre : « Blessent mon cœur d’une langueur monotone. Blessent mon cœur d’une langueur monotone. » Mais sans remonter jusque là, souvenir, chez un Québecois, d’un voyage en Angleterre (avec une Belge) qui a aussi déclenché une espèce de guerre et de libération, quelque chose à la fois de gratifiant et de houleux comme un océan entre deux cultures et deux rêves, une précieuse navigation qui s’appelle la vie à deux.

    Déjà quatre poèmes sur la mer. Parions qu’ils forment ou formeront un tout. Et dans un livre, feront rêver d’autres lecteurs…


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :