Fouilles

Fouillant soudain tout étonné

Mes poches

Je m’y trouve bien démuni

Et moche

Un vieux mouchoir quelques centimes

Un gant

Un canif trop court pour un crime

Sanglant

Ah suis-je moi ou bien qui suis-je

Perdu

Pris de regrets fou de vertiges

Déçu

Fouillant soudain désemparé

Mon cœur

Je n’y vois plus qu’oiseau blessé

Qui meurt

Publicités
Publié dans Articles. 1 Comment »

Une Réponse to “Fouilles”

  1. Michèle Bourgon Says:

    Oh lalalalalala! Il semble que vous viviez un peu la déprime automnale. « Les longs sanglots des violons de l’automne- bercent mon coeur d’une langueur monotone- et je m’en vais au vent mauvais 😉  »

    Allons, ici, au Québec, il pleut à verse depuis une semaine 😦 mais l’été indien arrive bientôt, j’espère.


Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :