Ruremonde

Ruremonde est-il ailleurs ?

T’as beau courir au bout du monde

Pour trouver l’or de Ruremonde,

Quels quais attendraient ton cœur ?

T’as beau courir l’océan,

Traverser les mers vagabondes

Pour trouver l’or de Ruremonde

Et tous tes bonheurs d’avant.

Tu te perds, marin distrait,

Loin d’ici tu te dévergondes

Pour trouver l’or de Ruremonde

Quelque part au bout d’un quai.

Ah, reste assis sur ce banc.

Que le carillon te réponde

Pour trouver l’or de Ruremonde

Et tes refrains élégants.

Publicités
Publié dans Articles. 2 Comments »

2 Réponses to “Ruremonde”

  1. Daniel Paradis Says:

    Ce poème, déjà musical en soi, se prêterait bien à une mise en chanson.

    La commune et le service touristique de Roermond/Ruremonde en seraient très heureux.

    Pourquoi pas? Voilà qui ferait l’affaire de tous les intéressés, même les poètes qui sont, par nature, au-dessus des contingences matérielles.

  2. Dony Aurélien Says:

    Ce n’est pas une mauvaise idée !
    Pas du tout même…
    Eh bien, je vais essayer de mettre ce poème en musique, modestement. Tu entends, Claude ? Ah ah !
    Roermond… Cuypers et sa statue. Et puis ce kiosque, perdu comme une jeune fille amoureuse qui ne voit pas son amant, qui donnait à la place un air de grande époque.
    Merci de m’avoir emmené là-bas, cher ami.


Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :