pas de pistaches, s’il vous plaît

Combien d’ennemis vais-je encore me faire ?
Vu ce midi, quelque part dans Ottawa, une affiche qui demandait des familles désireuses d’accueillir des étudiants étrangers. On ne spécifie pas qu’il faut s’ouvrir aux autres, aimer Camus, Louis Armstrong, privilégier les transports en commun, être contre l’invasion de l’Irak, avoir le sens de l’humour, aimer l’Orval plus que les autres bières, prendre l’eau dans son puits, non. Seule condition sine qua non : offrir des menus sans porc. Ben, mon cochon. J’avais envie d’écrire que je pouvais offrir des menus sans salade de blé, sans rognons d’antilope, sans escargots roses… On m’aurait encore mis sur la liste noire. Je ris, je ris. Mais ça donne plutôt envie de pleurer, non ?

Publicités
Publié dans Articles. 1 Comment »

Une Réponse to “pas de pistaches, s’il vous plaît”

  1. Frédérique Says:

    Surprenant, en effet.

    Je partagerai le lien de votre réflexion sur mon mur facebook ce soir, si vous le permettez.

    Cordialement,

    Fr*


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :