I’m a poor lonesome cow-boy

un matin de brume à Aylmer
où j’étais moitié fou près des rapides
une voix venue des bleuets
avec des sons tristes d’ours seul
m’a dit
qu’est-ce qu’elle m’a dit cette voix
oh cela se perd dans ma mémoire
une fois de plus
les rapides couvrent toujours les voix
comment faire pour être moins lent

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :