Mise en pages

On finirait par douter de tout ! Lisant un roman fort amusant d’un ancien Prix Rossel (pas n’importe qui dans le monde littéraire belge !), je tique sur mise en page, sans s. Ce n’est pas la première fois que je signale la faute et que je vérifie. Les meilleures grammaires (je n’en ai pas d’autres) ne donnent que mise en pages, avec s. Le dictionnaire Robert fait de même et cite un texte de Balzac où page n’a pas d’s, mais en ajoutant sic. Est-ce un combat d’arrière-garde ? Comme de lutter pour qu’on cesse de croire que souci a le sens de problème. Ah! bien écrire sa langue, quel… problème ! Mais il est vrai que j’ai d’autres soucis.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :